Besoin de conseils pour votre projet ?

SPEAR
01 84 20 07 73
emprunteur@spear.fr
www.spear.fr

Invités au festin : L'année 2012 à la lanterne

Lanterne

L’association a pour objectif général de lutter contre la solitude et l’exclusion des personnes souffrant de difficultés psychologiques ou sociales. Elle propose des espaces d’accueil et de vie entre des personnes dites intégrées et des personnes ayant des difficultés de relation.


280 000 €

Fleche 2d3a9bfa5aff32d23587d120a40435e411180983b199568c812451bb230e16c9 ONT FINANCÉ...

Location du lieu
12.0 %

Gestion du lieu (achat matériel, services divers)
58.0 %

Paiement des salaires
28.0 %

Ampoule 1ce6531a6575b6a79d84b57fa2171da2bf1f569a7f07ded03cdc3264e8bb7277

Son histoire La découverte de l’univers de la psychiatrie et de la condition des malades dans les hôpitaux psychiatriques dans les années 1970 alors qu’elle était jeune interne, a profondément bouleversé Marie Noëlle Besançon. C’est pourquoi elle décida de créer une structure réellement adaptée aux besoins des personnes souffrant de troubles psychiques pour offrir une vraie alternative à la prise en charge stigmatisante et déshumanisante de l’asile. Elle fonda l’association Invités au Festin avec son mari pour mener bien ce projet.

Euro fc0279964b97dffe239d215ccc54f299dbabf9d2f5592ad05ca9b42dda9cacd9

Son financement La Lanterne est un lieu de vie avec le statut de maison relais, créé en partenariat avec Habitat et Humanisme Doubs pour construire et exploiter un lieu à statut public. Ceci lui donne droit à des subventions d’investissement et de fonctionnement malgré un processus de financement toujours long (il faut compter 5 à 7 ans de délai de réalisation). En effet, la loi MOLE de 2009 a mis en place une série d’agréments que ne peut pas obtenir une « jeune association » créée pour porter ce genre de projet ; celle-ci a donc l’obligation de nouer des partenariats avec des associations (bailleurs sociaux, gestionnaires…) et de travailler avec les représentants des pouvoirs publics qui gèrent les programmes porteurs de subventions. Pour la solution privative, il faut également travailler avec un bailleur social et en réseau avec d’autres partenaires (2 ans pour aboutir) mais il faut obligatoirement chercher le financement complémentaire remplaçant la subvention de fonctionnement.

Bulle bleue 97a580f96d22a2a0190bee1c0271cc13a37f96619719b83024254d9c7ba30bf0

Son conseil « Créer autour de soi une équipe projet multi-compétences. Rapidement travailler en lien avec le Fonds territorial régional membre du réseau France Active. Etre patient, pugnace et accepter de passer "tout entier" dans le projet. S’appuyer sur une équipe de bénévoles compétents. Se rapprocher d’ASHOKA France afin de postuler à leurs programmes d’accompagnement de jeunes entrepreneurs sociaux. »