Besoin de conseils pour votre projet ?

SPEAR
01 84 20 07 73
emprunteur@spear.fr
www.spear.fr
Le plan de financement d’un projet responsable

Découvrez les définitions et enjeux relatifs au capital (fonds propres), à la dette (crédit bancaire), aux subventions ainsi qu'au crowdfunding.

Concepts financiers

Le seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité correspond au niveau de chiffre d’affaire HT minimum à atteindre pour qu’une entreprise soit rentable, c’est-à-dire pour qu’elle puisse faire face à ses charges à l’aide des recettes dégagée par son activité.

Si le seuil de rentabilité est dépassé, la société réalise des bénéfices. À l’inverse quand ce seuil n’est pas atteint, la société fait des pertes.

Le seuil de rentabilité est exprimé en montant monétaire. Cependant il peut se décliner en nombre de jours de chiffre d’affaire ou en quantité de produit à vendre. On l’appelle également le point mort d’activité.

Le seuil de rentabilité est un outil qui permet de fixer des objectifs et d’élaborer des plans d’action qui permettent d’atteindre ces objectifs.

Comment définir mon seuil de rentabilité ?

Pour déterminer un seuil de rentabilité prévisionnel, il y a cinq étapes à suivre :

1 - Distinguer les charges en deux catégories :

Les charges variables (aussi appelées charges opérationnelles). Elles sont intrinsèquement liées au niveau d’activité de l’entreprise. Par exemple le coût d’achat des produits vendus. Plus l’entreprise va vendre de produit plus les charges de matériel vont augmenter.

Les charges fixes. Ce sont des charges qui ne dépendent pas du niveau d’activité de l’entreprise. Par exemple le loyer, les salaires, les honoraires d’un expert-comptable, les assurances, etc.

2 - Déterminer le chiffre d’affaire prévisionnel

3 - Déterminer la Marge sur coût variable = Chiffre d’Affaire – Charges Variables.

4 - Calculer le taux de marge sur coût variable = Marge sur coût variable / Chiffre d’Affaire

5 - Calculer le seuil de rentabilité qui est exprimée en monnaie en divisant les charges fixes par ce taux de marge sur coût variable.

 

Seuil de rentabilité = Charges fixes / taux de marge sur coût variable


Le point mort de l’entreprise qui donne le nombre de jour de chiffre d’affaire à réaliser avant d’être rentable se calcul ainsi :

 

Point mort = Seuil de rentabilité / (Chiffre d’Affaire Annuel/360)

 

Mise en pratique

Soit une pizzeria. Ses charges fixes s’élèvent à 70 000 € HT (loyer, salaires du dirigeant, assurance…). Ses charges variables à 30 000 € HT (matière première, extras,…).

Le chiffre d’affaire réalisé est de 110 000 € HT.

Sa marge sur coût variable est de 110 000-30 000 = 80 000.

Son taux de marge sur coût variable est  de 80 000/110 000 = 80 %.

Son seuil de rentabilité est donc 70 000/80 % = 87 500 €

Son point mort d’activité peut être exprimé de plusieurs façons :

En nombre de pizza vendus, sachant que le prix d’une pizza est de 12 € est 87 500/12 = 7 292 pizzas

En nombre de jour de chiffre d’affaire est 87500/(110000/360) = 290 jours

Afin d’être rentable, c’est à dire gagner assez d’argent pour couvrir ses coûts fixes, l’entreprise doit réaliser un CA de 87 500 €, c’est à dire vendre 7 292 pizzas au cours de l’année ou travailler 290 jours.

Matérialiser le point mort d’activité est très important pour convaincre les financeurs que le prévisionnel est crédible.