Besoin de conseils pour votre projet ?

SPEAR
01 84 20 07 73
emprunteur@spear.fr
www.spear.fr
Le plan de financement d’un projet responsable

Découvrez les définitions et enjeux relatifs au capital (fonds propres), à la dette (crédit bancaire), aux subventions ainsi qu'au crowdfunding.

La Dette

Quand et comment présenter son dossier ?

Solliciter les banques n'est pas forcément chose facile, il faut pouvoir fournir suffisamment d'éléments pour justifier de la viabilité économique de son projet, et ce dans un langage normé. Différents documents sont demandés par le banquier, et les réaliser permet notamment de formaliser et structurer son projet.

Le Business Plan est l'élément que tout créateur ou gérant d'entreprise doit avoir. Il est même préférable d'en avoir plusieurs, en fonction de chaque interlocuteur. Ce n'est pas votre projet qui va changer, ni les prévisions financières, mais les arguments mis en avant et le ton utilisé.

Composition du business plan

  • Présentation brève de l'activité et de l'offre (fonctionnalités, brevets)
  • Étude de marché (demande, concurrence)
  • Objectifs de marché et stratégie (Business Model, Plan marketing)
  • Présentation de l'Équipe (CV, rôle dans le projet, implication capitalistique)
  • Projections financières (CR Prévisionnel, Plan de financement)


Il ne faut pas négliger la partie non financière du Business Plan, puisqu'elle est présente pour appuyer le discours financier. Le banquier étudiera aussi bien la faisabilité technique de votre projet, sa cohérence face à l'étude de marché que les capacités du porteur de projet à mener à bien celui-ci.

Le compte de résultat doit être très précis, et les hypothèses menant au Chiffre d'Affaires très détaillées.

C'est sur cette base que les banques estimeront la faisabilité et la solvabilité de votre projet. Concrètement, l'Excédent Brut d'Exploitation doit être suffisant pour faire face à toutes les charges financières de l'entreprise, et assurer une rentabilité suffisante pour son développement.

L'Excédent Brut d'Exploitation est la marge dont dispose l'entreprise sur son activité hors amortissements, transferts de charges, charges financières et charges exceptionnelles.

Le plan de financement quant à lui doit prendre en compte la globalité du projet, et faire apparaître toutes les ressources dont il disposera à son lancement. Les fonds propres doivent au minimum représenter 30 % des ressources, et doivent permettre de financer le cycle d'exploitation.

Il s'agit de toutes les dépenses nécessaires pour faire tourner l'entreprise, exception faite des dépenses d'investissement.

Par exemple, la constitution d'un stock et les charges salariales sont des dépenses concernant le cycle d'exploitation.

Si l'on compare une entreprise à une voiture, les dépenses d'investissement concernent l'acquisition d'un moteur, ou des pneus alors que les dépenses d'exploitation concernent le financement de consommables comme l'essence, l'huile,...

La dette bancaire vient financer les investissements matériels, les acquisitions immobilières, les droits au bail...

En terme de timing, la banque ne peut se positionner que si le projet est financé dans sa globalité, c'est à dire s'il a effectivement lieu. Il faut contacter la banque lorsque son projet est majoritairement financé, et qu'il ne manque que le financement bancaire.
 

Type d'investissements financés par la dette

  • Droit au bail
  • Bien Immobilier
  • Machines, Outils
  • Travaux
  • Brevets, Licences
  • Constructions...


De nombreuses structures peuvent vous accompagner dans la structuration de votre dossier. Le site de l'APCE (Agence Pour la Création d'Entreprise) est très bien fait, et vous permet, par exemple, de construire en plusieurs étapes votre business plan.

Des structures comme I'ECTII'EGEE, ou encore les Boutiques de Gestion vous permettent d'être accompagnés dans la structuration de votre dossier. Vous pouvez également avoir recours au service d'un expert comptable, qui vous fournira en plus son expertise comptable et financière.

SPEAR joue également un rôle d'accompagnateur, pour que les porteurs de projet aient le plus de chance d'obtenir leur financement bancaire.

En étant accompagné, vous disposez d'arguments supplémentaires à faire valoir au banquier !

François Desroziers, SPEAR

Quelques critères des banques

  • Un apport en capital suffisant (30 %)
  • Des investissements corporels (machines, biens immobiliers, actifs générateurs de flux financiers)
  • Un plan de financement quasi-bouclé
  • De nombreux arguments justifiant vos hypothèses de chiffre d'affaires