Besoin de conseils pour votre projet ?

SPEAR
01 84 20 07 73
emprunteur@spear.fr
www.spear.fr
Le Blog

Suivez l'actualité de l'entrepeunariat social et de l'ESS !

Bpi france active
  • Par : Sofyan Fortas
  • Dans : ESS
  • Posté le 26-01-2016

ESS : Le partenariat BPI-France Active passe à la vitesse supérieure

 Le 18 Janvier 2016 pourrait marquer un nouveau départ pour l’économie sociale et solidaire (ESS). En effet, deux acteurs majeurs du secteur, La Banque Publique d’Investissement (BPI) et France active, ont finalisé un partenariat attendu de longue date et qui pourrait s’avérer être un moteur de la croissance de l’ESS.

 

     France Active, réseau de proximité présent sur l’ensemble du territoire depuis plus de 25 ans, est un acteur référence de la finance solidaire. En effet, France Active accompagne et finance chaque année plus de 7 000 entrepreneurs et gère aujourd’hui un portefeuille de 30 000 entreprises. Depuis 2002, ce réseau conseille également 3 000 structures de l’ESS dans le cadre du Dispositif Local d’Accompagnement (DLA).

 

     De son côté, la BPI, organisme de financement accroît chaque année son influence dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. En effet, la BPI a investi plus de 300 millions d’euros en 2015 dans l’ESS contre 170 millions en 2013. La stratégie annoncée par cet organisme consiste à multiplier les prêts à taux zéro faits aux entrepreneurs ainsi que les prises de garanties. Parallèlement à cela, la BPI cherche à structurer le marché du capital investissement au sein de l’ESS en investissant toujours plus dans les fonds d’impact investing.

 

     Le but du partenariat passé entre la BPI et France Active est d’allier la puissance financière de la BPI (500 millions d’euros sont prévus à cet effet) au réseau que France Active a bâti au cours des deux dernières décennies. L’objectif commun aux deux structures est d’opérer un changement d’échelle du secteur avec pour but d’atteindre 50 000 créations et consolidations d’emplois à horizon 2017. Il est important de noter qu’un effort significatif est fait en faveur des jeunes de moins de 26 ans puisque l’objectif de création de 1 000 entreprises par des jeunes au cours des 24 prochains mois a été fixé. Une telle décision peut s’avérer très intéressante dans la mesure où cela apportera des éléments de lutte contre le chômage des jeunes, les plus touchés par ce fléau.

 

    Attentive aux modalités de ce partenariat, l’équipe de SPEAR ne manquera pas de vous tenir aux courant de ses moindres évolutions et suivra de près toute solution d’accompagnement aux entrepreneurs sociaux qui en découlera.